Le reconstructible pour les débutants

reconstructible débutant

Pour les amoureux du vapotage, le reconstructible est considéré comme étant un véritable cadeau du ciel. Il en existe différents modèles qui offrent tous des fumets uniques. Cet atomiseur garantit aux fumeurs des moments de pur délice, en plus de plusieurs autres avantages non négligeables. Vous désirez vous mettre au reconstructible de cigarette électronique ? Découvrez ici les conseils fondamentaux qui guideront vos premiers dans ce domaine. Et si vous souhaitez aller plus loin, nous vous conseillons la lecture de cet excellent site web dédié aux reconstructibles.

Déterminer le type de vapotage pour lequel opter

Si vous souhaitez vous mettre au reconstructible, l’un des principaux critères à prendre en compte est d’abord le type de vapotage à adopter. Le montage de votre reconstructible dépendra majoritairement du type de vapotage sur lequel se portera votre choix.

Il existe généralement deux types de vapotage à savoir : le vapotage à inhalation indirecte et le vapotage à inhalation directe. L’inhalation indirecte permet un vapotage plus pondéré, c’est-à-dire que la quantité de la vapeur est légèrement restreinte. L’inhalation directe, quant à elle, augmente la densité de la vapeur et offre une expérience de vapotage beaucoup plus intense. Il vous reviendra donc d’opter pour le type de vapotage qui correspond le mieux à vos goûts et préférences, et d’effectuer les assemblages de votre reconstructible en conséquence.

Bien réaliser la résistance

Dans le domaine du vapotage, la résistance désigne l’une des pièces principales dont dépend le bon fonctionnement du reconstructible. Elle est constituée d’une bobine de fil métallique enroulé selon un certain nombre de boucles. Cette pièce est celle qui permettra de générer la vapeur et qui fournira également durant le vapotage ces saveurs exquises qui font la notoriété des reconstructibles de cigarettes électroniques.

Concevoir la résistance est une étape qui doit être prise en charge avec une grande minutie. De la coupure du fil jusqu’à son enroulement, chaque détail doit être géré avec attention pour assurer le bon fonctionnement du reconstructible. Lors de l’enroulement, il est recommandé de bien tirer sur le fil afin que celui-ci soit assez serré autour du gabarit, pour que les anneaux soient symétriques. Le nombre de spires du rouleau, la longueur du fil et le type de fil choisi sont des éléments qui influeront sur la valeur de la résistance. Pour déterminer cette valeur, vous pourrez vous faciliter la tâche en ayant recours à un des calculateurs de coil disponibles sur le net.

S’assurer de la bonne pose du coton

Même si elle peut paraitre banale, l’installation du coton est tout de même une étape à ne pas prendre à la légère. Pour commencer, nous vous exhortons à privilégier des cotons de qualité. Par ailleurs, ne soyez pas trop zélé durant le processus de cotonnage. Mettre une trop grande portion de coton serait dommageable. Cela étoufferait le e-liquide et provoquerait pendant l’aspiration une saveur de brulé qui pourrait gâcher tout le plaisir.

D’un autre côté, évitez de trop restreindre la dose de coton à installer. Une trop faible quantité de coton pourrait entrainer des fuites du e-liquide. Pour garantir une bonne pose, assurez-vous de mettre tout juste la quantité de coton adaptée. Si vous avez l’impression que le coton est entassé ou insuffisant, vous pourrez le diminuer ou l’augmenter de sorte qu’il soit parfaitement équilibré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *