Y’a-t-il des produits interdits en vape par la législation française ?

Interdiction vape

En France, le vapotage ou action de vapoter, c’est-à-dire de fumer par le biais d’une cigarette électronique est un acte autorisé par la loi. En fait, la législation française est même l’une des plus tolérantes au monde en matière de vape.

Toutefois, il existe de nombreuses substances qui ne peuvent être vapotées en raison de leur caractère hautement illicite. La plupart du temps, ces produits interdits en vape par la loi française sont des produits hautement dangereux pour la santé de leurs consommateurs.

Quels sont les substances interdites en vape par les lois de France ? Pourquoi ces produits font ils objet d’une interdiction ? Lisez cet article pour avoir réponse à ces questions que beaucoup de vapoteurs se posent de manière récurrente.

Les produits interdits en vape par la loi française

Ils sont essentiellement de deux ordres à savoir d’une part, les produits formellement et entièrement interdits d’utilisation et de consommation, puis d’autre part, les produits partiellement interdits.

Les produits entièrement interdits

Il s’agit essentiellement de produits qui ne peuvent pas être utilisés dans la fabrication des e-liquides . Ces substances chimiques sont en raison de leur fort taux de nuisance sanitaire, formellement interdits d’usage.

Parmi ces produits dont l’usage est strictement interdit, on peut citer entre autres les colorants, les huiles végétales, les huiles minérales, les sucres, les édulcorants, les conservateurs, les substances médicamenteuses, les produits énergisants, etc.

Les produits partiellement interdits

En dehors de ces substances suscitées qu’il est formellement interdit d’utiliser pour fabriquer de l’e liquide, il existe quelques produis dont l’usage est autorisé mais néanmoins réglementé. On peut ainsi citer l’alcool dont l’utilisation est permise jusqu’à 6%.

Les concepteurs d’e liquide sont même tenus d’inscrire et notifier sur l’emballage de leur produit le pourcentage d’alcool qui y est contenu, dès lors que ce pourcentage dépasse la barre de 1%. En somme, il est demandé aux fabricants d’e liquide de faire grandement attention à la quantité d’alcool qu’ils utilisent pour fabriquer leurs produits de vape.

De même, il est également possible d’utiliser de la nicotine pour fabriquer des e liquides. Toutefois, il est exigé aux concepteurs par les textes et lois en vigueur une quantité de substance nicotinée à ne pas excéder. En effet, il est stipulé de manière claire dans la loi que les fioles de e liquide ne doivent pas comporter plus de 20 mg de substance nicotinée .Les fioles ne doivent pas contenir plus de 10mL de e-liquides lorsqu’ils sont nicotinés

Les concepteurs d’e liquide, étant bien informés des sanctions encourues par les contrevenants qui seraient amenés à ne pas respecter la loi, préfèrent la respecter de manière rigoureuse et scrupuleuse. Mais pourquoi ces interdictions existent elles ? Pour quelle raison ces produits sont ils considérés comme illicites et impropres à la consommation ?

La monde de la vape est bien réglementé en France de sorte à protéger les consommateurs de leurs vapotages. Pour vapoter en sécurité il faut également que sa ecig soit de bonne qualité et bien entretenue. Pour se faire, nous vous conseillons de consulter Entretiens ecig qui propose des tutos pour prendre soin de sa cigarette électronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *